Faut-il diversifier ses investissements ?

La diversification des investissements est une technique de placement vulgarisée par de grands noms du secteur financier comme W. Buffet. A l’instar de toute stratégie, elle présente aussi bien des avantages que des inconvénients. Est-il systématiquement indiqué de diversifier ses investissements ?

En quoi consiste la diversification des investissements ?

En 2011, le monde connaissait une crise économique du fait de l’importance de la dette européenne. L’une des conséquences fut une baisse d’environ 5% du cours des actions. Mais paradoxalement, celui de l’or avait augmenté de 11%. Les personnes qui avaient donc investi entre autres sur ce métal dans cette période avaient pu limiter leurs pertes. Par contre, celles qui avaient concentré leurs placements sur un seul actif avaient perdu beaucoup d’argent.

Ainsi, diversifier ses investissements revient pour un Epargnant, à répartir ses placements sur plusieurs classes d’actifs, sur plusieurs sociétés et parfois, en des régions différentes du globe. Le but visé est de réduire l’impact de la baisse du cours des actifs sur ses finances d’une part. D’autre part, elle permet de profiter de la hausse du cours d’un spectre plus large d’actifs.

Quels sont les avantages de la diversification des investissements ?

Diversifier ses investissements présente un avantage triple. Le premier est une meilleure gestion du risque. Dans le monde de l’investissement, éviter de perdre de l’argent constitue un impératif et garantit de tenir sur du long terme. Or, un investisseur qui mise sur plusieurs classes d’actifs réduit les possibilités de perdre son argent. A contrario, celui qui effectue des placements sur un seul type d’actions, obligations…s’expose à un risque de perte plus important et pourrait ne pas tenir sur le long terme.

Le deuxième avantage qu’offre la diversification des investissements est l’accès aux liquidités. En effet, la volatilité des marchés boursiers peut parfois constituer un « risque de liquidité » pour les investisseurs. Ces derniers sont alors contraints de prendre des positions de vente avec des contreparties acheteuses qui ne les arrangent point. Au pire, il leur est même impossible de procéder aux opérations de vente. Mais en disposant d’un portefeuille d’actifs diversifiés, l’on n’est presque jamais à court de liquidité. Il existe généralement une possibilité de toujours accéder à son argent en cas de besoin.

Enfin, ce mode d’investissement permet d’un point de vue géographique, de profiter des secteurs non représentés dans l’économie locale. L’investisseur peut ainsi effectuer ses placements sur des sociétés étrangères performantes dans un domaine non accessible dans son environnement.

Quels en sont les risques ?

Cette stratégie n’est toutefois pas sans conséquences. En effet, elle peut réduire les chances d’obtenir de grands rendements. Généralement, les bénéfices réalisés sur un placement sont fonction de la somme investie. Il est donc clair que le fait de répartir une quantité d’argent donnée rapporterait moins que le fait de la concentrer sur un seul actif. Aussi, nombreux sont ces investisseurs qui confondent dispersion et diversification. Ils font ainsi des placements de même nature auprès de plusieurs institutions, ce qui ne correspond aucunement à la diversification. Enfin, la gestion d’un portefeuille diversifié est plus complexe et plus coûteuse lorsqu’elle est déléguée.

Ainsi, diversifier ses investissements est une stratégie qui peut s’avérer rentable. Mais elle n’est pas sans risques. Il revient donc à l’investisseur de décider en fonction de ses objectifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *